Share

CORSO IMPERATRICE

Dans la seconde moitié du XIX siècle à Sanremo il se pouvait de rencontrer des têtes couronnés, des musiciens et des écrivains qui venait de toute l’Europe. C’est la comtesse Adele Rovenzio di Roccasterone qui a le mérite d’avoir emmené ici l’Impératrice de Russie et sa suite considérable, y compris l’écrivain Aleksej Tolstoj qui dans lettres parles de son séjour en Riviera. L’impératrice Maria Aleksandrovna, épouse du tsar Alexandre II, durant son séjour, tombée amoureuse d’un tel point du lieu qu’en 1874, elle a voulu donner à la ville une forte somme d’argent pour acheter de nombreux palmiers pour embellir la promenade du bord de  mer. Depuis lors la communauté a voulu rappeler ce geste magnanime en lui dédiant l’avenue, qui a été renommé à ce moment là Corso Impératrice,qui au cours du temps est devenu l’un des endroits les plus représentatif de la ville. Une visite à Sanremo ne peut se faire sans une promenade sur le Corso Impératrice, remarquablement entouré par le défilé de majestueux palmiers et d’où vous pourrez profiter d’une vue magnifique sur les plages. Sur le coté en amont se montrent le Parco Marsaglia, avec ses rareté botaniques et les villas de prestige transformées en hôtel, point de rencontre des aristocrates européen au début de 1900. À l’extrême ouest de la promenade il y a un petit jardin enrichi de deux célèbres sculptures : la statue ‘’Primavera’’ qui est aujourd’hui le symbole de la ville, œuvre du sculpteur Vincenzo Pasquali, et le monument à Giuseppe Garibaldi, représenté avec le regard sur la mer, qui a été inaugurée en 1908.

[Ilaria Grigoletto]

Available also in: enEnglish (Anglais) deDeutsch (Allemand) ruРусский (Russe) itItaliano (Italien)