Share

Perinaldo

Dans l’arrière-pays de la Ligurie de l’ouest, à 572 mètres au-dessus du niveau de la mer, se trouve Perinaldo, un ancien bourg médiéval enrobé d’histoire et de science, mais aussi de légendes entre magie et ésotérisme, le sacré et le profane.

Construit pas loin de l’an 1000, il été nommè ”Podium Rainaldi” en honneur de Rinaldo des Comtes de Ventimiglia, à qui il appartenait. Perinaldo doit son charme à la multitude d’évènements qui se sont succédés au fil du temps. Devenue seigneurie gibeline des génois Doria, elle a été théâtre de batailles contre la seigneurie guelfe de Monaco et elle est passé, en 1524, sous le domaine des Savoie quand Bartolomeo (le fils de Luca Doria et Francesca Grimaldi de Monaco, qui s’étaient mariés pour essayer de ramener la paix entre les fiefs) a assassiné l’oncle maternel et, pour fuir de la colère des Grimaldi, s’est réfugié chez Carlo III de Savoie, au quel il a juré fidélité.

Ceux-là sont les année où Perinaldo s’enrichit d’art. D’inestimables témoignages de baroque peuvent être admirés dans l’Église de la paroisse de San Nicola, datant du XI siècle et qui a été rénovée en 1600 par l’architecte Maraldi, ou dans celles de Saint Antoine et Sainte Giusta. Elles sont aussi les années de la Sainte Inquisition qui a envoyé au bûcher la jeune Perinetta Patrizia, accusée de sorcellerie. On raconte que dans ces lieux il y avait des sorcières, mais aussi des sorcier adonnés aux pratiques alchimiques, et que certains rituels sont encore pratiqués aujourd’hui, en grand secret.

Très riche en charme est le Sanctuaire de la Visitazione, qui remonte aussi au XVII siècle, où la science et la religion s’amalgament. Les doyens du pays racontent  de pécheurs qui venaient envoyés ici pour expier leur fautes après la confession, et que les malheureux étaient obligés de passer la nuit à genoux, sur du mais placé devant l’entrée de l’Église. De nos jours difficilement on pourra voir des pécheurs à genoux, mais une visite au sanctuaire s’oblige, car depuis 2007 il accueille une des plus grandes meridiennes à chambre noir existantes. La lumière du  soleil passe au travers d’un œilleton qui la projette sur une ligne méridienne de 20 mètres de long qui traverse toute l’église et qui représente un millionième du méridien qui réuni les deux pôles de la terre. Le tracé du méridien traverse aussi le village.

L’Intérêt pour l’astronomie est antique : Perinaldo peut se vanter d’avoir parmi ses fils les plus illustres Gian Domenico Cassini qui, en 1660, a découvert les 4 satellites de Saturnes, la division de ses anneaux,  la grande tache rouge et la rotation différentielle de l’atmosphère du planète Jupiter.

À ce grand érudit sont consacrés le Musée et l’Observatoire Astronomique qui, équipé avec des appareils d’avant-garde, permet aux amateurs des saisissantes observations du ciel.

Perinaldo est également synonyme de spécialités gastronomiques. À ne pas manquer l’estimable artichaut violet, présidium Slow Food, le vin excellent et l’huile d’olive extra-vierge de production locale.

Savourez donc Perinaldo en tous ses aspects: appréciez le pour son histoire, ses mystères, l’art, les sciences. Et laisser vous aller dans les anciennes ruelles en flairant ses parfums dans l’air : ceux de bonnes choses, celles d’autrefois.

[Rosanna Calò]

Available also in: enEnglish (Anglais) deDeutsch (Allemand) ruРусский (Russe) itItaliano (Italien)