Share

Villas à Sanremo

VILLA ORMOND

Le parc de la Villa Ormond, dans la zone Est de Sanremo, est l’une des précieuses oasis de verdure de la ville. Avant la construction du cours Cavallotti, qui coupe le parc en deux, il s’ etendait sans interruption de la colline à la mer. Le jardin faisait déjà partie de Villa Rambaldi quand la propriété a été achetée par le docteur Ormond, un riche homme d’affaires suisse, et sa femme Marie Margherite Renet, poète française, qui ont choisi la villa comme leur demeure.

Acheté par la ville en 1930, quand le maire était Pietro Agosti, le parc a été rendu publique, la zone près de la mer a été enrichi avec une grande fontaine dessinée par le même Agosti, tandis que dans la partie supérieur a été construit le pavillon des expositions. Aujourd’hui la villa accueil de façon permanente l’Institut Internationale des Droit Humanitaire et, occasionnellement, des expositions de fleurs et des évènements touristiques.

 

LA VILLA DU SOLEIL

La Villa du Soleil est un exemple de l’architecture éclectique de la fin du XIX siècle, elle a été construite autour de 1890 dans la zone est de Sanremo. Son profil, avec une tour mansardée, rappelle les projets que le parisien Charles Garnier a signés dans la Riviera, aussi visible et reconnaissable dans un environnement très vert comme celui dans lequel elle a été bâtie. Pour ce qui concerne la décoration, la résidence présente de nombreux éléments qui rapproche le palais à d’autres qu’ont été construits dans la ville en fin du XIX siècle par l’architecte Pio Soli.

Depuis 1973 la Villa appartient aux bonnes sœurs Oblate du Sacre Cœur de Jésus qui l’ont transformée en une maison de vacances pour les gents qui cherchent la revigoration du corps et de l’esprit. Le lot de parc plus à l’ouest, par contre, il est devenu publique.

 

VILLA ANGERER

Villa Angerer et son jardin, une perle de l’architecture à deux pas du Casino, sont rentrée dans le recensement nationale des ‘’Luoghi del Cuore’’ tenu par le FAI. Le bâtiment est un triomphe de décorations en style Liberty, impeccable dans tous les détails: cheminée en terre cuite avec des dragons et des fleurs, des marbres sculptés, des stucs, des verres, des balustrades en fer forgé en formes d’animaux.

Le parc de Villa Angerer est également un bijou. Le cœur du petit jardin garde une merveille de la nature: une niche, fermée avec une grille, protège la rarissime Wollemia nobilis, une plante tropicale dont l’exemplaire de Sanremo est l’un des dernier qui existent dans le monde, elle été considérée éteinte depuis deux millions d’années. L’entretien du jardin a été conçu en fonction de la nature, pour permettre aux visiteurs de profiter du plaisir d’un milieu (presque) intacte.

 

PARCO MARSAGLIA

La famille Marsaglia, à qui est dédie le parc en amont du cours Impératrice, était l’une des présences les plus importantes dans le contexte social de Sanremo à la fin du XIX siècle.

En 1882 Giovanni Marsaglia a construit une villa que, a cause de sa grandeur et de ses ornement précieux, a été rebaptisé ‘’le château’’ Marsaglia. De tout le domaine, une fois démoli la villa après la seconde guerre mondiale, il reste seulement le parc qui, à la même époque, est passé dans les main de la municipalité. La végétation remarquable, riche en espèce rare, rappelle le charme de la foret tropicale : en promenant dans le jardin, vous tombez facilement sur la Syagrus romanzoffiana, typique du Brésil, la Jubea chilensis (palmier géant du Chili), sur Chamaerops humilis, ou sur la Livistona australis, seulement pour en nommer quelques unes.

[Ilaria Grigoletto]

Available also in: enEnglish (Anglais) deDeutsch (Allemand) ruРусский (Russe) itItaliano (Italien)