Share

La Riviera des anglais

Les villas, les jardins, l’art, la culture et le sport en plus d’un siècle de tourisme anglo-saxon dans la Riviera Italienne

La tradition littéraire veut que c’est grâce à un roman – Il dottor Antonio, du patriote et charbonnier originaire de Taggia, Giovanni Ruffini, en exil à Londres, publié en anglais en 1855 – que les Britanniques ont découvert le potentiel touristique de la Riviera Italienne. Des endroits tels que San Remo, Taggia, Cap S. Ampelio, Bordighera, La Mortola n’étaient pas encore connus, et révélaient grâce aux descriptions de Ruffini leur potentiel merveilleux. Bien sûr, ce n’est pas seulement grâce au roman: le XIXe siècle a marqué d’importants changements dans les domaines économique et social anglais, de sorte que, ensuite, c’était les bourgeois riches et non plus les aristocrates à faire leur voyage en Ligurie, ce qui avait lieu pour les affaires plutôt que pour l’éducation culturelle

Les facteurs déterminants pour l’explosion du tourisme anglais dans la Riviera italienne ont été aussi l’augmentation des prix sur la Côte d’Azur et la construction en 1864 du chemin de fer de Londres-Paris-Méditerranée, étendu en 1872 jusqu’à Gênes.

Comme en témoigne la belle Villa Hanbury, visitée à partir de la fin du XIXe par la reine Victoria en personne, le tourisme anglais a pris en grande considération la richesse naturelle de la Riviera Italienne. En plus de Sir Thomas Hanbury, de nombreux autres Anglais s’occupaient de jardins et de botanique, dans le respect constant pour le paysage et l’environnement.

Des années de bien-être, de culture et d’internationalité : villas, jardins, églises, bibliothèques, grands hôtels, les clubs de tennis (le premier tennis club italien a été fondé à Bordighera), la Riviera des fleurs était aimée et respectée par les Britanniques comme un petit trésor naturel comme en fait il l’était, et donc elle a acquis les caractéristiques anglo-saxonnes qui ont caractérisé l’évolution et qui sont reconnaissable même aujourd’hui.

[Alessandra Chiappori]

 

Available also in: enEnglish (Anglais) deDeutsch (Allemand) itItaliano (Italien)