Share

La Riviera Ligure est leader internationale dans ce qui concerne l’hybridation.

Il y a des milliers d’années, l’un des premier jardinier, probablement en Babylone, a découvert qu’il était possible d’améliorer en partie les caractéristiques des fleurs déjà existantes pour obtenir des formes de corolle différentes, des nouvelles couleurs ou, même, la floraison pendant les mois de l’hiver. Aujourd’hui ce sont les hybrideurs (et non les jardiniers) qui s’occupent de ce mécanisme délicat.  Le processus, qui est complètement naturel, consiste simplement à une modification de la structure genetyque de la plante, ce qui nous fait obtenir les caractéristiques que nous désirons.

Déjà en 1500, dans la Riviera Ligure la floriculture avait atteint une place importante à l’Intérieur de l’économie de la région. En 1900 Quinto Mansuino décidait de fermer son activité de photographe et devenir fleuriste ; les enseignements de Domenico Aicardi, son grand ami, l’ont aidé a devenir l’un des hybrideurs le plus connu d’avant et d’après la guerre. Par la suite il a enseignè l’art de l’hybridation à son neveu Giacomo Nobbio, qui a de son cotè passé a Hybrida ses ligne d’hybridation et son expérience. La maison de Sanremo produit des nouvelles variétés d’œillet, coupés et en pot, ainsi que la dahlia, la aubrieta, la sauge et d’autres herbes aromatiques. Aussi  Camporosso, petite ville côtière dans la zone de Ventimille, peut se vanter d’un centre d’excellence pour l’hybridation. C’est la ‘’Biancheri Creations’’, fondée en 1982, est spécialisée dans la préparation et production de nouveaux hybrides de renoncules et anémones.

Les fleurs de la Riviera, outre qu’avoir gagné des prix dans les plus prestigieuses foires internationales, se trouvent désormais dans les marchés du monde entier, etant l’un des meilleurs produits dans le domaine de la floriculture.

[Samirah Muran]

Available also in: enEnglish (Anglais) deDeutsch (Allemand) ruРусский (Russe) itItaliano (Italien)