Share

Le Couvent de San Domenico à Taggia, un trésor d’art et de foi

Le Couvent de San Domenico à Taggia est un véritable écrin d’art et de foi.

C’est un endroit charmant, une perle de la Ligurie de l’ouest. Placé juste avant l’entré du bourg, sur la gauche et surélevé, le complexe – qui comprend le couvent et l’église gothique dédiée à la Sainte Marie de la Miséricorde – domine la plaine, donnant sur le pont de Castellaro.

L’histoire de ce lieu a des racines anciennes : en 1468 Beato Domenico Cristoforo da Milano a engagé pour l’édification des ‘’maitres de mur’’ et des tailleurs de pierres lombards, assistés par des artisans locaux. Les travaux de construction ont pris beaucoup de temps, bien 27 ans, d’ailleurs  l’inauguration du bâtiment n’a pu se tenir qu’en 1490, le huit août.

L’église est de rénovation récente, bien que déjà reconstituée en 1935 suivant les lignes gothiques originaires, et elle présente une façade de style gothique tardif et un portail en pierre grise, surmonté d’un arc qui abrite un bas-relief en marbre représentant la Pietà. À l’intérieur, le plans irrégulier à croix latine, laisse place à trois nefs avec les arcs latéraux et les voutes décorées en blanc et noir, selon le style ligure.

Le merveilleux cloitre du couvent remonte également au XV siècle et dans ses lunettes, sous l’enduit, ont été découvertes des fresques remontantes à une époque entre 1611 et 1615 qui représentent des épisodes de la vie de San Domenico, par la main de Alfonso di Pietro (1613) et de Gio Batta Merulo (1613).

[Marco Scolesi]

Available also in: enEnglish (Anglais) deDeutsch (Allemand) ruРусский (Russe) itItaliano (Italien)