Share

Giovanni Martini, le clairon de Apricale, était l’homme de confiance du general Custer

Le seul survivant de l’épique et sanglante bataille de Little Bighorn, entre le 7e régiment de cavalerie de l’armée des États-Unis commandé par le general Custer et les Amérindiens, fut le clairon d’Apricale Giovanni Martini qui, d’après plusieurs sources, était l’homme de confiance du lieutenant-colonel George Armstrong Custer.

La missive que Custer avait confié à Martini, lui sauvant la vie, est conservée au musée de l’Académie militaire de West Point dans l’État de New York.

Des commérages le décrivaient comme un ”esprit libre” qui supportait mal la vie de famille, raison pour laquelle il avait quittè Apricale définitivement. Premièrement Giovanni avait pris part, comme clairon, à l’Expédition des Mille de Giuseppe Garibaldi, où il avait acquis son expérience militaire. Par la suite il avait atteint Glasgow, en Écosse d’où il était parti pour les États Unis à bord du S.S. Tyran. Un an après il s’était enrôlé en tant que ”John Martin”  dans l’escadron H du 7e cavalerie de Custer aux ordres du capitaine Benteen. Trois ans après le massacre de Little Bighorn, Martini s’était remarié avec l’Irlandaise  Julia Higgins, avec qui il avait eu huit enfants, dont le premier avait été appelé George, en mémoire du colonel Custer. Il est mort en 1922, renversé par un camion, et enterré au National cemetery de Cypress Hill. Sa pierre tombale récite : ”John Martin, 7éme régiment de cavalerie des États Unis. Le 25 juin 1876 il a livré le dernier message du général Custer, pendant la bataille de Little Bighorn”. Un ligure qui est devenu un héros et un patriote des États Unis d’Amérique.

[Samirah Muran]

Available also in: enEnglish (Anglais) deDeutsch (Allemand) ruРусский (Russe) itItaliano (Italien)