Share

Pietro Agosti, l’homme qui a changé de visage à Sanremo

Il est né à Bordighera en 1873, tout de suite après avoir eu la licence d’ingenieur civil, Agosti se met à l’œuvre, en montrant dès ses premier projets sa capacité et son talent dans la création de véritables oevres d’architecture. Sa carrière commence, en fait, avec la construction de l’Église de Bussana nuova en 1897. Dans les années suivantes il se concentre plutôt sur le centre de Sanremo où il fait bâtir l’Hôtel de Paris et l’Hôtel Savoy, inspiré du style de la voisine Cote d’Azur. Très précis et strict il aime se prendre personnellement soin de tous les détails  décoratifs, toujours fidèle à son goût classique. Son nom devient connu même dans les familles de l’Europe du nord qui le contactent pour la conception de leurs maison dans la Riviera dei Fiori. C’est ainsi qu’il signe plusieurs projets de villas en Corso Inglesi, empruntées aux styles Liberty et Pompier. Elles sont beaucoup ses œuvres devenue source de fierté pour Sanremo : de l’Hôtel Méditerrané aux villas King, Inès, Sunnyblack et Magnolie, à la façade du cinéma Centrale, seulement pour en nommer quelques unes. En 1910 Agosti vient aussi contacté de la communauté orthodoxe de Sanremo pour le construction d’une Eglise, fortement voulue par Maria Alessandrovna. En 1927 Agosti est nommé podestà de Sanremo et l’un de ses premier succès en tant que premier citoyen est de créer un parc pour la ville, la municipalité achète villa Ormond, dont il conçoit la fontaine du jardin inférieur. Toujours dans la même période. Grâce à la demande de Agosti, Mussolini institue le Casino de Sanremo comme maison de jeux de hazard par un décret loi légalisant un état de tolérance que perdure depuis des année. Cela donne un soutien fort au tourisme de la Riviera di Ponente, une définition de la cote promue juste par Pietro Agosti.

Available also in: enEnglish (Anglais) deDeutsch (Allemand) ruРусский (Russe) itItaliano (Italien)