Share

Promenade Claude Monet – Beodo Bordighera

”Tout est admirable, et chaque jour la campagne est plus belle, et je suis enchantè du pays”. Monet avait ainsi décrit le paysage de Bordighera dans une lettre à son marchant parisien en janvier 1884, quand il arriva sur la Riviera Ligure. Le grand impressionniste fut enchantè par la lumière et les couleurs qu’il décrivait comme une ”véritable magie”. Pendant son séjour dans la ville des palmiers Monet était descendu à la Pension Anglaise et il se promenait sans cesse avec son chevalet, à la recherche de beautés du paysage à immortaliser. Il réalisa 38 tableaux en 79 jours, fixant sur toile des aperçues de villas, des paysages et des jardins. Il travaillait en plein air, en tâchant de capturer tout ce qui le frappait : les reflets de la mer, les palmiers exotiques et la végétation exubérante des collines de Bordighera. Il fut particulièrement saisi par le jardin de Moreno, au point de lui dédier une toile. ”Rien n’est comparable à ce jardin – écrivit Monet – il est tout simplement fantastique, toutes les plantes de l’univers semblent y pousser spontanément”. Le tableau est actuellement exposé à la Norton Gallery and School of  Arts de Palm Beach. Un autre endroit parmi ceux qu’inspirèrent l’artiste, est la colline aux épaules du centre historique, traversée par celui qu’autre fois était l’aqueduc qui alimentait maisons et campagnes, et qui est devenu aujourd’hui un sentier appelé le ”Beodo”. Le sentier part juste après la vieille ville, du côté de la Via dei Colli, il passe sous un tunnel et remonte la vallée du torrent Sasso par un vieux chemin muletier. Il continue le long des terrasses soutenues par les murs à sec, entre mimosa et genêts, oliviers, plantes succulentes et touffes de palmiers. Dans la première partie il domine la côte, puis il tourne vers l’intérieur pour atteindre le petit village de Sasso. Il suffit de se promener le long du ”beodo” pour redécouvrir la magie de la nature,  avec toutes ces couleurs qui enchantèrent l’artiste. C’est bien ce vallon du Sasso que Monet avait choisi de peindre au cours d’une de ses excursions, comme aussi une ferme qui se dressait juste à côté du canal de l’aqueduc. La ville de Bordighera a donné aux jardins de la via Romana, qui autrefois faisaient partie des disparus Jardins Moreno, le nom de Claude Monet.

[Samirah Muran]

Available also in: enEnglish (Anglais) deDeutsch (Allemand) ruРусский (Russe) itItaliano (Italien)