Share

La plage d’Or de Imperia

Aux origines du tourisme balnéaire de la Riviera Italienne, quand l’Art Nouveau était à la mode et Imperia découvrait les vacances.

Un nom qui évoque les plages de sable fin et qui, pour ceux qui connaissent la ville, évoque le profil du promontoire de Porto Maurizio, avec le dôme en haut et le bâtiment Art Nouveau sur la mer.

C’est la Plage d’Or, l’une des plus anciennes stations balnéaires de Imperia, heureux mélange de style et d’entreprise locale qui a laissé imprimé, à travers l’édifice Art Nouveau toujours existant, lieu de danses et des fêtes pour les touristes, un signe éternel d’une époque.

Les informations sur les propriétés thérapeutiques des bains de mer avait suscité, à la fin du 19ème siècle, l’intérêt de la ville de Porto Maurizio, qui commençait à envisager un possible mouvement saisonnier dédié à la baignade, pouvant être utilisé comme une ressource économique.

L’idée de la Plage d’Or atteint l’administration et les privés après la fermeture de la grande usine de Saint-Lazare. La nouvelle usine était équipée de tout les conforts et les attractions touristiques: un bâtiment moderne avec une salle de réception, un restaurant, un café, des cabines pour les bains d’eau douce et salée, chaude et froide, et des douches. Des cabines rangées soigneusement, une agréable promenade sur le quai, et des terrasses pour admirer le coucher de soleil complétaient le grand projet de l’architecte milanais Alfredo Campanini, déjà impliqué dans des projets pour les camps d’été de Porto Maurizio et aujourd’hui reconnu comme un représentant du style Art Nouveau.

Après la période de la guerre, les années 20 ont vu l’explosion du tourisme balnéaire et de la plage d’or. C’était une période de bien-être, de vacances forcées et de connections des trains fonctionnelles, où entre les babillages et les bandes dessinées se tenaient des bals et des célébrations: la mode du tourisme balnéaire et la musique jazz arrivaient ainsi même dans la petite ville de Porto Maurizio.

L’édifice Art Nouveau, une partie intégrante de la Plage d’Or, reste aujourd’hui un témoignage de l’esprit de l’époque, un exemple unique et précieux pour la Riviera Italienne et la Côte d’Azur.

[Alessandra Chiappori]

Available also in: enEnglish (Anglais) deDeutsch (Allemand) ruРусский (Russe) itItaliano (Italien)