Share

Les pipes de la Vallée Argentina

Tout le monde ne sait peut-être pas qu’une pipe, précisément celle en bruyère, nait du bois de l’Erica arborea, une plante typique de la garrigue, commune dans le Ponant Ligure et en Côte d’Azur. La transformation du bois en produit fini est un processus long, qui dure plus de deux ans et qui n’est connu que par les mains expertes d’artisans spécialisés. Des mains comme celle de Domenico Giordano qui dans les années 60 a quitté la Calabre, terre riche de bruyère, pour exploiter son art savant en Ligurie. Ici, à Badalaucco, dans la Vallée Argentina, il a créé, en 1967, l’usine homonyme ”Giordano Pipe”.  Dés lors Domenico Giordano respecte une stricte procédure de préparation. Il choisi personnellement les racines de bruyère à travailler, qui doivent être âgée de 25 ans minimum pour obtenir des morceaux de bois de dimensions considérables. La bruyère prise de la bûche, après la récolte est nettoyée de tout contaminant (terre, lichen) et conservée dans des entrepôts enterrés, à l’abri du soleil et du vent, et tenue constamment humidifiée. On passe après à la découpe, à ”l’ébauchage” en planches et aux ébauches coupées en suivant la trame de la bruyère et ses veines typiques. C’est à ce moment là que l’expérience du maitre se dévoile. Les ébauches sont bouillies pendant 24 heures dans des énormes chaudrons en cuivre avec le but d’éliminer les résines et les tanins du terrain pour éviter toute saveur amère résiduelle et sécher la sève, tout en empêchant au bois de casser. La quatrième phase du processus consiste dans le séchage qui se fait d’abord sur des claies et, par la suite, dans des sacs de juta où ils restent pendent deux ans environ. À ce moment là les ébauches seront prêtes pour être aillées en créant ainsi les précieuses pipes de Giordano.

[Ilaria Grigoletto]

Available also in: enEnglish (Anglais) deDeutsch (Allemand) ruРусский (Russe) itItaliano (Italien)