Share

L’Autoroute des Fleurs : la lumière, l’ombre et les panoramas époustouflants

”L’ombre et le soleil s’alternent/sur ces fonds de vallées/qui se cachent à la mer/suivant les routes pavées/qui grimpent, parmi les champs de roses, les puits et les crevasses du sol”.

L’écrivain Vincenzo Cardarelli décrivait ainsi, il y a un siècle, la Ligurie : aujourd’hui l’image de l’ouest de la Ligurie ne change essentiellement pas. Ceci est le panorama que vous pouvez apprécier parcourant l’Autoroute des Fleurs, de Savona à la frontière avec la France. Les 113 Km d’autoroute coupent en deux l’orographie ardue du territoire, fendue par 67 tunnels qui obligent le voyageur à une alternance éblouissante d’ombre et de lumière. Le trajet convient à tout le monde : il va plaire à ceux qui aiment conduire, car ils s’amuseront dans la longue série de virages, de tunnels et viaducs très hauts ; mais ça va également être saisissant du coté du passager. Ouverte en 1971, la A10 naît en territoire italien, à Ventimille, devant les majestueuses falaises au dessus de Roverino. L’aire de Bordighera Sud, perchée à pic sur la mer et entourée par la nature immaculée, vaut le coup d’un voyage : le maquis méditerranéen domine et les parfums des mimosas, des genets, des pins et du myrte vous enivrent. En procedant plus loin,  les collines apparaissent de plus en plus coiffées par les terrasses cultivées, dessinées par la main de l’homme. On aperçoit quelque part des cuves pour le stockage de l’eau et des serres destinées à la floriculture. Des écrivains tels que Nico Orengo et Francesco Biamonti sont tombés amureux de cette portion de Ligurie et ils en ont superbement décrit l’atmosphère .  Une fois dépassé la ville de Sanremo, un virage très large vous présente l’ancien cœur de la ville de Taggia, avec ses maisons serrées l’une à l’autre et l’enceinte murale médiévale. Derrière vous se dévoile la Valle Argentina, qui remonte jusqu’au Monte Faudo et d’autres pics souvent enneigés. Après quelques minutes le paysage change à nouveau, pour vous montrer le vert intense et les rondeurs du terrain de golf de Castellaro.

Le Parasio, la zone historique de Imperia, avec les Logge di Santa Chiara et la Cathédrale qui dominent le panorama pendent que l’autoroute traverse le chef-lieu de la province. Vous arrivez, après quelques minutes à la sortie de Andora : ici l’église romane des Saints Giacomo et Filippo et les ruines du château qui à elles seules motivent un voyage de nuit, pour les admirer eclairées.

[Ilaria Grigoletto]

Available also in: enEnglish (Anglais) deDeutsch (Allemand) ruРусский (Russe) itItaliano (Italien)