Share

Perinaldo et la franc-maçonnerie

Perinaldo, ce petit village de la vallée du Verbone, derrière Vallecrosia, est surtout connu pour avoir donné naissance à Giovanni ‘’Gian’’ Domenico Cassini, le grand astronome du XVII siècle, choisi par le Roi Soleil pour suivre l’observatoire de Paris. C’est lui le savant qui a découvert les anneaux de Saturne. Mais beaucoup sont les personnages qui ont en quelque sorte lié leurs noms à Perinaldo.

 

Le Maire du village, Francesco Guglielmi, après une soigneuse recherche historique, a créé une sorte de ‘’guide ésotérique’’ avec des points clé concernant l’histoire de Perinaldo, récupérés grâce à ses protagonistes.  En effet, dans les documents retrouvés par le Maire on retrouve aussi des citations à l’égard de la famille Maraldi, dont le père fondateur était marié avec la sœur même de l’astronome Cassini.  D’ailleurs, même la famille Maraldi comptait parmi ses membres un certain nombre de scientifiques, médecins, biologistes et d’astronomes qui, au fil des décennies, ont collaborés avec l’Académie des sciences et l’observatoire de Paris. C’est bien grâce à des lettres que l’appartenance de la famille Maraldi à la franc-maçonnerie a été dévoilée.  La preuve de cette découverte est la filigrane du papier utilisé pour les missives qui, si regardées à contre-jour, montraient les colonne de Salomon.  Dans le château des Maraldi a également été retrouvé, il y a 6 ans environ, l’un des trois exemplaires de cabale existants en Europe ( les deux autres étaient dans les mains du cardinal Borromeo et du Grand Duc de Toscane).  Ce rare manuscrit remonte à 1706, et il avait été traduit en italien, du juif, par un scribe. Les Maraldi ont réussi à préserver ce trésor pendent des siècles, en dépit de nombreux franc-maçons qui fréquentés Perinaldo dans l’espoir de trouver la mystérieuse cabale. Parmi les personnalités de passage à Perinaldo on trouve aussi le Comte Cagliostro, un occultiste très connu venant de la Campanie, qui a séjournè pendant quelques jours chez le Vassal des Doria, et Napoléon Bonaparte, qui a été hôte chez la famille Maraldi durant sa campagne d’Italie.

[Samirah Muran]

 

Available also in: enEnglish (Anglais) deDeutsch (Allemand) ruРусский (Russe) itItaliano (Italien)