Share

La magie de Bussana Vecchia: du séisme à la renaissance

23 février 1887, six heures trente. Le temps s’arrête dans la Ligurie de l’Ouest, et beaucoup de vies au même instant, tout n’est plus qu’un souvenir. Le désastre, à l’époque, est énorme: un tremblement de terre, des pays entiers qui s’écroulent avec l’essaim sismique, il y a des morts et des blessés. Le plus grand nombre de victimes s’enregistre dans les églises car, après le Carnaval et juste avant la période qui mène à la Pâque, des fonctions religieuses sont en cours. Un moment spirituel qui s’est transformé en drame.

Mais la Ligurie est accoutumée à la Nature difficile est-elle sait réagir à chaque difficulté. Sans se laisser abattre, la reconstruction a commencé, en période où la technologie était encore loin des terrasses en pierre. Et ce monde en pierre a eu une nouvelle vie. Bussana est un exemple. Bussana est une agglomération près de Sanremo. En fait, c’est un hameau de Sanremo. Un lieu à l’histoire millénaire: colonisation romaine, de multiples cultures dans un territoire fertile est bien exposé. Cette même agglomération historique est accrochée à un rocher. Inattaquable. Un château sur le sommet est sa défense.

Telle qu’elle était après le séisme, on la croyait irrécupérable. Une nouvelle agglomération naîtra alors, entre le XIX et le XX siècle, vers la mer, près des voies de communications, rationnelle, moderne. La mémoire, les souvenirs, le charme sont pour Bussana, désormais ”vieille”, abandonnée avec le cœur sanglant. Néanmoins, les ruelles étroites, les ”caruggi”, sont encore là, avec les escaliers en pierre, les planchers branlants, les murs médiévaux du château, les portes d’accès. Et quelqu’un, il y a maintenant soixante ans, s’en aperçoit. Ce sont des artistes, des céramistes, des esprits créatifs d’une Europe tourmentée, à la recherche de nouvelles perspectives. Ce nouveau monde occupe, de facto, Bussana Vecchia, en la rendant en quelque sorte habitable, mais pas trop accessible. Essais, débats, happening, une Communauté différente qui changera au fil du temps jusqu’à faire de Bussana Vecchia l’évolution, l’idée, la dimension sociale. Un endroit rénové où l’on vit encore à mesure d’homme, proche à des projets de valorisations qui pourraient donner d’ultérieurs possibilités de visite, sans enlever le charme de ces maisons qui, aujourd’hui encore, paraissent comme un ”non fini” de la Nature, ou de ces édifices sacrés sans couverture, des monuments au silence.

[Alessandro Giacobbe]

Available also in: enEnglish (Anglais) deDeutsch (Allemand) ruРусский (Russe) itItaliano (Italien)