Share

Notre-Dame de la Côte, protectrice des sanremasques

Parmi les lieux les plus aimés des sanremesques, une place spéciale est occupée par le Sanctuaire de Notre-Dame de la Côte, par tout le monde connu plus simplement comme Madonna della Costa. Accroché à la colline qui surplombe la Ville des Fleurs, ce centre de dévouement, selon la légende, fut érigé en 1361 pour célébrer la libération des restrictions féodales des Doria. À cette occasion naquit celle qui est rappelée comme la  »fête des chaînes »,  une procession que les citoyens faisaient en traînant des chaînes jusqu’au sanctuaire, en l’honneur de la liberté reconquise. L’actuelle structure baroque, avec un plan en croix latine, remonte à 1630, tandis que la coupole, décorée avec des fresques merveilleuses, a été bâtie entre 1770 et 1775. La tradition raconte que la reconstruction du sanctuaire se doit à un marin qui a voulu remercier la Vierge pour l’avoir sauvé des pirates et à la miraculeuse trouvaille d’un écrin qui a permis de trouver les ressources nécessaires, dont une partie avait déjà été recueillie grâce à une collecte à qui les citoyens avaient participé avec grande générosité.

Depuis toujours un point de repaire pour les marins, le dévouement pour la Madonna della Costa s’est ultérieurement intensifié suite à l’épidémie de choléra de 1835, à qui la ville a miraculeusement échappée. À souligner l’importance religieuse, la présence de nombreux ex-voto dédiées à la Vierge a qui s’adressent les fidèles en invoquant la protection de maladies,  catastrophes et d’événements tragiques.

Le Sanctuaire, dont la fête principale est célébrée le 15 août, est facilement accessible à pied par un des quartiers les plus suggestifs de Sanremo, La Pigna, la vieille ville qui serpentant dans des charmants recoins et des ruelles typiques se termine au sommet de la colline, en offrant au visiteur une vue époustouflante.

Giulia Dalla Verde

Available also in: enEnglish (Anglais) itItaliano (Italien)